; ;

invités

Fred Pellerin

Source : www.fredpellerin.com Diplômé en littérature à l’Université du Québec à Trois-Rivières, fils de comptable agréé, il est devenu « conteur agréable par mégarde » après avoir été bercé par les histoires de sa grand-mère, de son voisin Eugène et de son père. Fred Pellerin a déjà derrière lui quatre spectacles prenant chacun pour héros un illustre personnage de son village : Dans mon village, il y a Belle Lurette (2001), Il faut prendre le taureau par les contes! (2003), Comme une odeur de muscles (2005) et L’Arracheuse de temps (2008). Le premier a été présenté plus de six cents fois en France et au Québec et lui a valu une médaille de bronze aux Jeux de la Francophonie en 2001. Le second lui a ouvert la porte du cinéma avec une commande de scénario pour un film issu du personnage principal Babine, le troisième a croisé les oreilles de plus de 150 000 spectateurs et plus de 450 représentations et le quatrième s’est vu certifier FREDisq, billet double platine maison, pour couronner la vente de plus de 200 000 billets au Canada et en Europe. C’est d’ailleurs ce dernier spectacle qui lui ouvre les portes en France où il cumule plus de 70 représentations à guichet fermé à Paris et plus de 250 représentations au sein de la francophonie européenne. Les histoires de Fred Pellerin sont celles de son village : Saint-Elie-de-Caxton, petit village québécois de la Mauricie « où les lutins et les fées s’écrasent dans les pare-brise le soir ». Anecdotes, potins, rumeurs passent à la moulinette de Fred Pellerin pour en ressortir sous forme de contes pour adultes. La frontière entre réalité et imaginaire est ténue et toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existé n’est pas fortuite. Et la force de ce formidable bonimenteur est, sans être démagogique, de nous raconter des histoires… toujours vraies! Fred Pellerin met des enjoliveurs à la surréaliste banalité, brasse notre mémoire collective par ses acrobaties verbales. 34 ans seulement et plus de 2 000 représentations professionnelles de ses quatre créations au sein de la francophonie mondiale. Trois livres-disques parus aux éditions Planète Rebelle, un livre de contes de village : Bois du thé fort, tu vas pisser drette et un livre-photo Zoom sur… Saint-Élie-de-Caxton, parus chez Sarrazine Édition. Un quatrième livre-CD sorti en librairie au printemps 2009 à la suite de son dernier spectacle « L’arracheuse de temps », compte déjà plus de 25 000 exemplaires vendus au Québec et en France ! Le scénario du film BABINE réalisé par Luc Picard et diffusé sur nos écrans le 28 novembre 2008, a généré des recettes d’entrées records de 2 750 000 $ en quelques mois. À l’automne 2008, le premier DVD de Fred Pellerin (Comme une odeur de muscles) paraissait et plus de 25 000 copies ont été vendues à ce jour. En 2008, il a reçu le Félix album traditionnel de l’année pour l’album Fred et Nicolas Pellerin. En novembre 2009, Fred Pellerin sortait ce qui est devenu un incontournable au Québec : son album solo Silence. Disque d’or deux semaines seulement après sa mise en marché, puis disque Platine deux semaines plus tard! À ce jour, c’est plus de 140 000 copies qui ont été vendues! Silence lui a également valu le Félix de l’Album folk de l’année au gala de l’ADISQ, en plus d’une nomination aux prix Juno 2011, pour le meilleur album francophone de l’année. Un exploit gigantesque à la hauteur de cet artiste rare qui continue de nous faire croire que l’être humain est encore bon. Été 2010 : Fred s’installe dans son coin de pays pour présenter son spectacle St-Élie-de-chansons, inspiré de son album Silence… une douzaine de représentations à guichets fermés, plus de 6 000 spectateurs! À eux deux, L’Arracheuse de Temps et St-Élie-de-Chansons permettent à Fred d’être en nomination dans six catégories au gala de l’ADISQ 2011. Alors qu’il termine la tournée de L’Arracheuse de Temps en Europe, Fred travaille parallèlement à plusieurs projets, qui verront le jour dans les prochains mois. En novembre 2011, son deuxième album solo intitulé C’est un monde sera lancé, puis en décembre de la même année, il participera à un concert symphonique spécial avec Kent Nagano et l’Orchestre symphonique de Montréal à la Place des Arts. En plus de travailler à son prochain film, intitulé Ésimésac, il scénarise également un documentaire de tournage, à paraître quelques semaines avant le film lui-même. Lorsque Ésimésac prendra l’affiche au grand écran à l’automne 2012, Fred aura déjà commencé la tournée du nouveau spectacle qu’il achève d’écrire, De peigne et de misère, dont les premières représentations auront lieu au printemps 2012.

Fred Pellerin et son nouveau spectacle décoiffant Le voyage de Fred Pellerin