; ;

invités

Émilie Bibeau

Émilie Bibeau est de ces jeunes actrices qui donnent l’impression d’être là pour rester. Elle cumule les rôles marquants, tant dans l’arène populaire qu’au théâtre, et chaque fois, son jeu reste en mémoire. VOIR la rencontre alors qu’elle s’apprête à jouer dans le classique L’opéra de Quat’sous, de Berthol Brecht, au Théâtre du nouveau monde, qui s’inscrit dans la Saison allemande à Montréal. En effet, en 2010 et 2011, huit institutions culturelles s’unissent dans le cadre du 20e anniversaire de la réunification de l’Allemagne en présentant un œuvre de ce pays dans leur programmation respective.

Biographie :
Émilie Bibeau fait partie de la promotion 2002 du Conservatoire d’art dramatique
de Montréal. Dès sa sortie de l’école, elle est déjà présente sur les planches et
très apprécié par ses camarades de travail ainsi que par le public de théâtre.
Nous pourrons la voir dans Aphrodite en 2004 de Évelyne de la Chenelière au
Nouveau Théâtre Expérimental. Arrive ensuite Gertrude, le cri à l’Espace Go en
2004 ainsi que la pièce à grand succès Coin St-Laurent reprise en 2007. Elle
campera Constance dans la pièce Scaramouche au Théâtre Denise-Pelletier en
2006. Elle nous a éblouis dans la pièce Du vent entre les dents au Théâtre
d’Aujourd’hui ainsi que dans la pièce de Serge Boucher Là à la Compagnie Jean
Duceppe. Elle a été de la distribution de la pièce à succès Toc Toc, qui sera
reprise à l’été 2009, et dans Le Vrai Monde? qui fut encensé par la critique.
Émilie fait aussi partie de la Ligue nationale d’improvisation depuis 2005.
À la télévision, nous pouvons voir Émilie Bibeau jouer son propre rôle dans Tout
sur moi I, II et III de Stéphane Bourguignon et elle a surtout fait sa marque avec
un rôle qu’elle chérit beaucoup, Rosalie dans Annie et ses hommes, rôle qu’elle a interprété de 2005 à 2009. Est présentement de la distribution de l’Opéra de Quat’sous au TNM
source : théâtre du rideau-vert