; ;

invités

Wainwright Martha

Martha Wainwright chante son âme, à cœur ouvert, tout comme le faisait Édith Piaf. Rien de mieux que de les avoir réunies par le biais de l’album « Sans fusils, ni souliers à Paris : Martha Wainwright chante Piaf , paru cet été pour notre plus grand plaisir.

Biographie :
Martha Wainwright a de qui tenir puisqu’elle est la fille de Loudon Wainwright III et de Kate McGarrigle et la sœur de Rufus Wainwright. Née à New York et élevée à Montréal, elle passe son enfance immergée dans la musique en se produisant régulièrement avec ses parents. C’est en 1998 qu’elle tente sa chance en solo pour la première quand elle enregistre la chanson « Year of the Dragon » pour le disque « The McGarrigle Hour » de sa mère et de sa tante Anna. La même année, elle commence à accompagner son frère sur scène et sur disque.
Après avoir quitté l’université avant d’avoir obtenu son diplôme, elle s’installe à New York où elle se fait rapidement un nom. Grâce à sa forte personnalité et ses prestations émotives, elle se gagne un auditoire fidèle auprès des auteurs et compositeurs de la métropole.
En 2004, elle lance le EP « Bloody Mother Fucker Asshole » en Grande-Bretagne et aux États-Unis. La réponse est immédiatement positive et de nombreux critiques placent le EP sur leur liste des meilleurs albums de l’année. Quelques mois plus tard, elle unit ses forces à celles du réalisateur new-yorkais Brad Albetta afin d’enregistrer un premier album éponyme qui est lancé au cours du printemps 2005. Cet été, elle a fait paraître un album de reprises du plusieurs classiques d’Édith Piaf.