; ;

invités

Alexandre Désilets

C’est pendant ses études en musique électro-acoustique à l’Université Concordia que Désilets rencontre le compositeur Tiago Inuit Conceiçao avec qui il forme funami, un projet de soul-électro bidouillé exclusivement d'échantillons de sa voix. L’album Vocophilia mène le duo au Portugal en 2004. Deux ans plus tard, il rentre au pays pour tenter l’aventure en solo et en français. Sillonnant la route des concours, il est propulsé sur le devant de la scène en remportant de nombreux prix et la grande finale du Festival international de la chanson de Granby.

Fort de tous ces succès, Désilets lance en avril 2008 son premier album sous la gouverne du producteur et directeur artistique Denis Wolff et du réalisateur Jean Massicotte (Arthur H, Lhasa de Sela, Jean Leloup, Patrick Watson, Pierre Lapointe). L’album séduit public et critique, récoltant cette même année quatre nominations au Gala de l'ADISQ : Révélation de l'année, Album Pop-Rock de l'année, Vidéoclip de l’année et Réalisateur de l’année. Cette même année, l’artiste est nommé Révélation Radio-Canada musique. En 2009, il remporte les prestigieux prix Félix-Leclerc/FrancoFolies de Montréal et le Grand Prix de la Relève Musicale Archambault.

Faisant à nouveau équipe avec Denis Wolff et Jean Massicotte, l’auteur-compositeur et interprète récidive en 2010 et propose avec La garde. En 2011, la qualité du travail de l’artiste est a nouveau soulignée alors qu’il reçoit un prix de la SPACQ (Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec).

Fancy Ghetto est son 3ième album.

Se sucrer le bec