; ;

invités

SERGE DENONCOURT

Bien qu’il envisageait de faire des études en médecine, il décide, à l’âge de 18 ans, de passer une audition au Collège Lionel-Groulx (option théâtre). Il est accepté et, dès sa sortie en 1983, il pratiquera son métier de comédien avant de se révéler, en 1987, comme un metteur en scène d’une grande inventivité, avec la pièce Grand et petit de Botho Strauss.

Cofondateur et directeur artistique du Théâtre de l'Opsis pendant dix ans, Serge Denoncourt a exploré les grands classiques (Tchekhov, Gorki, Molière), le répertoire du XX e siècle (Botho Strauss, Steven Berkoff, Bertolt Brecht, Arthur Miller, Tennessee Williams) et la dramaturgie québécoise (Michel Tremblay, Michel Marc Bouchard) avec autant d’ardeur et d’originalité.

Dans le cycle Tchekhov de l’Opsis, il combine intelligemment sa passion des répertoires classique et contemporain en adaptant La Mouette en 1999 : il ajoute au texte de l'auteur russe des bribes de conversations et des réflexions des acteurs lors des répétitions, créant ainsi Je suis une mouette (non, ce n'est pas ça), qui remporte le Masque de la meilleure mise en scène en 1999.

Amoureux de la tradition théâtrale, Serge Denoncourt est connu pour la beauté visuelle de ses spectacles, qui évoquent toujours le théâtre lui-même. Il donne un second souffle au Théâtre du Trident, dont il est le directeur artistique de 1994 à 1997. Artiste polyvalent, il travaille également à l'opéra et en variétés. Il a notamment mis en scène un spectacle du transformiste italien Arturo Brachetti (prix Molière du meilleur spectacle en 2001), élaboré le concept visuel et artistique d’un spectacle du chanteur italien Eros Ramazzotti et signé la conception et la mise en scène d’un spectacle de l'illusionniste italien Gaetano Triggiano.
En 2003, Serge Denoncourt a assumé la direction d'acteurs de trois épisodes de la série télévisuelle Solstrom du Cirque du Soleil . Il signe, avec CRISS ANGEL Believe , sa première collaboration à un spectacle du Cirque en tant qu’auteur et metteur en scène.

En février 2004, il recevait le Masque de la mise en scène pour Les feluettes, présentée à L'Espace Go à Montréal. Ce spectacle a d’ailleurs été présenté en anglais, au prestigieux Théâtre A.C.T. de San Francisco, en 2005.

En 2007, après avoir brillamment mis en scène La Leçon d’histoire d’Alan Bennett chez DUCEPPE, il s’attaque à la réalisation de la fresque Les Aventures d’un Flo, d’après un texte de Michel Marc Bouchard, présentée à Ville de Saguenay.

En 2008, il réalise, pour le Cirque du Soleil, un spectacle de magie mettant en vedette Criss Angel qui tient l’affiche au Luxor Resort and Casino à Las Vegas. L’année d’après, il signe l’épatant Fragments de mensonges inutiles de Michel Tremblay chez DUCEPPE tout en poursuivant la création du spectacle Grub avec des jeunes Roms.

En mars 2010, il réalise Le blues d’la métropole, une comédie musicale d’après l’œuvre de Beau Dommage. C’est donc en 2012, après son Projet Andromaque à l’Espace GO, qu’il revient chez DUCEPPE pour mettre en scène L’Oratorio de Noël, une œuvre courageuse et profonde signée Michel Tremblay.

À l'été 2011, en compagnie du gagnant du concours de danse So you think you can dance, le jeune Nicolas Archambault, il met sur pied un spectacle avec de jeunes tziganes à Belgrade nommé GRUBB The Musical, un projet mis sur pied pour soutenir les jeunes avec des projets éducatifs et artistiques. Ils se produiront au Festival international de jazz de Montréal dès l'été 2011.

Cette année, il mettra en scène du 9 avril au 17 mai, LES LIAISONS DANGEREUSES au Jean Duceppe de Christopher Hampton avec Julie Le Breton, Éric Bruneau, Catherine Bégin, Annick Bergeron. Et du 16 juillet au 16 août, il mettra en scène Cyrano de Bergerac au TNM.

À quel point s’affirmer ?