; ;

invités

Denise Filiatrault

Denise Filiatrault a commencé sa carrière dans la revue musicale Coquetel 46 en 1946. À la fin des années 1940 et au début des années 1950, elle fera une carrière de chanteuse dans le monde des cabarets (entre autres, elle fera quelques apparitions au Cabaret Au Faisan Doré). Elle y rencontrera Dominique Michel qui deviendra sa grande complice.

Au milieu des années 1950, elle sera de la troupe Le Beu qui rit de Paul Berval, un des cabarets montréalais les plus populaires et estimés de l'époque. Elle y travaillera avec Paul Berval, Denis Drouin, Jacques Lorain, Dominique Michel, Jean-Claude Deret, Odile Adam et Roger Joubert. La troupe du Beu est invité ponctuellement à l'émission Music-Hall de la télévision de Radio-Canada, présentée par Michelle Tisseyre. Denise Filiatrault y fera donc ses premières présences à la télévision. Avec Dominique Michel, elle formera un duo à succès tant dans les cabarets qu'à la télévision.

Pendant les années 1960, elle connaît un peu de succès à titre de chanteuse. En 1963, elle se joint à l'équipe de la revue musicale Zéro de conduite, composée de Dominique Michel, Jacques Desrosiers et Donald Lautrec. Elle obtient encore quelques succès (André en 1963 et Bleu, ce ciel bleu en 1964). En 1964, elle tient la vedette de la comédie musicale Le vol rose du Flamant. Deux ans plus tard, elle enregistre Ne dis rien en duo avec Serge Laprade. En 1968, elle tient le rôle vedette de la comédie musicale Monica la mitraille de Michel Conte. L'année d'après, elle joue dans la comédie musicale Demain matin, Montréal m'attend de Michel Tremblay (paroles) et François Dompierre (musique), mise en scène par André Brassard.Toujours dans les mêmes années, elle connaît de nombreux succès dans des séries télévisées. Elle joue par exemple dans les Belles Histoires des pays d'en haut (1956-1970) et dans Moi et l'autre (1966-1971), partageant la vedette avec Dominique Michel.

Par après, elle enfilera une multitude de rôles tant pour la télévision et le cinéma, que pour le théâtre. Elle développera ses talents de dramaturge et de metteur en scène à partir de son expérience d'actrice et de comédienne.

Pendant les années 1980, elle dirige le Festival Juste pour rire. Dans la décennie suivante, elle tourne son attention vers la direction artistique au théâtre, à la télévision et au cinéma.

Elle dirige la mise en scène d'une nouvelle production de Demain matin, Montréal m'attend en 1995 et en 1999.

En juin 2004, elle devient la directrice artistique du Théâtre du Rideau Vert à Montréal. Elle participe comme professeure et comme directrice aux trois éditions québécoises de Star Académie.

La grande Denise Filiatrault