; ;

invités

KLÔ PELGAG

Né en 1990 à Rivière-Ouelle dans le Bas-Saint-Laurent (elle a grandi à Sainte-Anne-Des-Monts), Chloé Pelletier-Gagnon, alias Klô Pelgag est auteure-compositrice-interprète.
Après l'école secondaire, elle étudié les lettres et le théâtre au cégep de La Pocatière, où elle s'est mise à la chanson avant de migrer vers Montréal et entreprendre des études de premier cycle en cinéma, qu'elle a ensuite abandonnées.

Plus jeune, elle voulait devenir travailleuse sociale (comme ses parents) ou «?brigadière scolaire?».
Ses frères ont aussi une trajectoire peu commune. L'un étudie l'impact des jeux vidéo sur la jeunesse au Japon, où il a passé deux ans. L'autre étudie la composition à Bordeaux, ce qui l'a mené aux orchestrations et arrangements de L'alchimie des monstres pour sa frangine.
Aujourd’hui, elle a 23 ans, vit à Montréal depuis quatre ans. «J'aime Montréal, car j'y ai beaucoup appris et connu bien des gens, mais... je me sens l'esprit beaucoup plus libre lorsque je crée à la campagne. Je peux mieux réfléchir à mes trucs.»

Elle a lancé un premier EP en 2012, dont une chanson, Comme des rames, a été conservée sur son premier album L’alchimie des monstres sorti en septembre dernier.
Depuis trois ans, le rythme s'accélère pour la Riveloise. L'an dernier, Klô Pelgag a enchaîné concours, concerts et vitrines culturelles d'où elle est repartie couronnée de lauriers (prix Miroir Célébration de la langue française du Festival d'été de Québec; révélation de la Bourse Rideau 2013; et lauréate du prix des diffuseurs européens). Elle y a aussi croisé les gérants de sa future maison de disque, Abuzive Musik (Karim Ouellet et Sexion d'Assaut). Un départ en fanfare pour celle qui ne s'était jamais imaginée «en haut de l'affiche».

C’est en septembre dernier qu’elle a sorti son premier album : L’alchimie des monstres.

Les trois personnalités coup de cœur 2013