; ;

invités

Denis Côté

Denis Côté (cinéaste)
Pour les articles homonymes, voir Denis Côté.
Denis Côté (16 novembre 1973 à Perth-Andover, Nouveau-Brunswick au Canada) est un cinéaste et producteur québécois, d'origine brayonne. Cinéaste indépendant, il est souvent nommé comme l'un des auteurs importants du renouveau du cinéma québécois.

Cinéphile, il étudie le cinéma au collège Ahuntsic de Montréal puis fonde nihilproductions (à ne pas confondre avec Aes-Nihil Productions) autour de 1994. Très actif, il tourne une quinzaine de courts métrages, dont Kosovolove (2000) et La sphatte (2003). Parallèlement, il est journaliste cinéma à la radio, chef de pupitre cinéma pour l'hebdo culturel montréalais Ici entre 1999 et 2005, et vice-président de l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC).

En 2005, son premier long métrage, Les états nordiques, remporte le Léopard d’or (vidéo) au Festival international de Locarno, ainsi que le Grand Prix Indie Vision du Festival international de Jeonju en Corée. En novembre 2007, le film fait partie des dix choisis par les Cahiers du Cinéma lors de la programmation Un Week-end d'inédits organisée par la revue.

Tourné en langue bulgare, Nos vies privées (2007) a fait le tour du circuit des festivals internationaux.

Son troisième long métrage, Elle veut le chaos, a remporté le Prix de la mise en scène au 61e Festival du film de Locarno et le Prix du meilleur film canadien au Festival international du cinéma francophone en Acadie. Jean-Michel Frodon, alors rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma, en fait l'un de ses 10 choix pour les Meilleurs films de 2008.

En octobre 2008, son œuvre fait l'objet d'une rétrospective à la Cinémathèque québécoise.
Né d'une résidence d'artiste, Carcasses a été présenté au prestigieux Festival de Cannes à la Quinzaine des réalisateurs en mai 2009. Présenté au Toronto International Film Festival, il a fait partie du Canada Top Ten.

Fin mai 2010 au FTA, Côté fut chargé de la réalisation des images vidéo de la pièce Cendres mise en scène par Jérémie Niel (d'après Terre et cendres d'Atiq Rahimi).
En 2010, le moyen métrage Les Lignes ennemies (43 min.) a fait partie du Jeonju Digital Project du Jeonju International Film Festival (Corée) où il fut présenté en première mondiale.

En août 2010, son nouveau long métrage, intitulé Curling, est présenté en compétition officielle au Festival du film de Locarno (Suisse). Il gagne le Prix de la mise en scène, en plus du Léopard pour la meilleure interprétation masculine décerné à Emmanuel Bilodeau.

En octobre 2011, Curling fait l'objet d'une sortie nationale en France avec une revue de presse élogieuse. Fin octobre, début novembre 2010, la Viennale a présenté une rétrospective de son œuvre, suivi en 2011 de celle du Festival de La Rochelle.
En plus de ses propres films, Denis Côté a produit Le Cèdre penché de Rafaël Ouellet en 2007. Il collabore aussi régulièrement avec les producteurs Stéphanie Morissette et Sylvain Corbeil.

Bestiaire (2012), son sixième long métrage, est un essai qui s'intéresse au règne animal. Présenté aux festivals de Sundance et de Berlin, le film assure l'ouverture des 30e Rendez-vous du cinéma québécois.

Le magazine canadien CinemaScope inclut Denis Côté dans sa liste des 50 meilleurs cinéastes de moins de 50 ans dans son édition de mars 2012.

En février 2013, Vic+Flo ont vu un ours est présenté en compétition officielle à la Berlinale. Denis Côté reçoit le Prix Alfred-Bauer (Ours d'argent de l'innovation) des mains de Wong Kar-wai.

Source : Wikipedia

Vivre la Berlinale Dans la bulle de Denis Côté