; ;

invités

Michel Louvain

"C'est le film documentaire «Les Dames en bleu», du réalisateur québécois Claude Demers («L'invention de l'amour», «Barbiers – une histoire d'hommes»), qui a ouvert la 38e édition du Festival du nouveau cinéma, qui se déroule du 7 au 18 octobre 2009. Avant même sa sortie, le documentaire fait jaser. Sébastien Diaz et la chroniqueuse du Voir, Manon Dumais, ont été touchés par ce film aux personnages savoureux et ont la chance d'en discuter directement avec le réalisateur et nul autre que Michel Louvain en personne. Conversation et regard sur un phénomène qui n'est pas révolu. Le film prendra l’affiche le 16 octobre prochain. ** NOTES BIOGRAPHIQUES MICHEL LOUVAIN

On croyait que l’époque des chanteurs de charme était depuis longtemps révolue au Québec, mais le toujours populaire Michel Louvain fait mentir cette croyance. Depuis plus de 52 ans, il mène sa carrière avec une régularité qui n’est permise qu’aux artistes de grand talent. Son intarissable succès et sa popularité constante constituent un fait unique dans l’histoire de l’industrie québécoise du spectacle.

Michel Louvain, de son vrai nom Michel Poulin, naît le 12 juillet 1937 à Thetford Mines, dans une famille modeste. Dès la fin des années cinquante, Michel Louvain se lance dans la chanson populaire. Après une première apparition à la télévision, au Gala des Splendeurs en 1957, il devient rapidement la grande idole de la jeunesse québécoise. Alors que l’Amérique entière est balayée par la nouvelle vague du rock’n’roll et que tous les yeux sont fixés sur Elvis Presley, Michel Louvain défie la mode et nage à contre-courant avec ses chansons d’amour. Du jour au lendemain, il devient la plus grande vedette que le Québec n’ait encore jamais connue. Il provoque des émeutes sur son passage. Il lui arrive même de se déplacer en hélicoptère pour éviter la frénésie de la foule. Il n’a que vingt ans. Aimé, adoré, idolâtré, on le réclame partout. Ce succès se poursuivra tout au long des décennies suivantes.

Depuis ses débuts, Michel Louvain a enregistré une quarantaine d’albums dont plusieurs ont été consacrés disques d’or. Un nombre incalculable de ses chansons se sont classées numéro un au palmarès. De 1986 à 1996, Michel Louvain conserve sa popularité en animant, avec beaucoup de succès, des émissions de télévision quotidiennes sur le réseau TVA, puis sur le réseau SRC.
Parallèlement à sa carrière de chanteur et d’animateur, il s’implique auprès des malades et des personnes âgées, en animant le Téléthon de la Dystrophie musculaire, Le Noël du bonheur et le Radiothon en faveur des malades chroniques. Durant toute sa carrière, il s’est mérité plusieurs prix et honneurs.

Ces dernières décennies, le monde de la musique et du spectacle au Québec a connu plus d’un remous. Toutefois, on se rend compte qu’un nom est demeuré constant sur les différents palmarès, et plus encore, qu’un personnage est resté profondément ancré dans le coeur de son public : Michel Louvain ! Trois mots résument bien la raison de son succès phénoménal : fidélité, respect et travail. Les modes passent, mais l’artiste demeure. Il demeure grâce à ce public si attaché à lui. Ce public, vous le rencontrerez à travers les cinq femmes de Les dames en bleu.
NOTES BIOGRAPHIQUES CLAUDE DEMERS
Réalisateur et producteur
Autodidacte, Claude Demers se lance directement dans la réalisation de courts métrages : Le bonheur, Le diable est une petite fille, Une nuit avec toi, L'été. À l'automne 2000, il produit, écrit et signe un premier long métrage, L’invention de l’amour, sélectionné en compétition officielle dans plusieurs festivals internationaux : Le Festival des films du Monde de Montréal (Canada), celui de Vancouver (Canada), de Namur (Belgique), de Palm Springs (États-Unis) ainsi que dans d’autres festivals canadiens et européens. En 2006, il produit et réalise un deuxième long métrage. Cette fois-ci, il s’agit d’un documentaire : Barbiers – une histoire d’hommes. En 2007, le film remporte le Prix Gémeau pour le « Meilleur montage documentaire », en plus d’être mis en nomination dans la catégorie « Meilleure réalisation » par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. La même année, la Cinémathèque québécoise consacre à Claude Demers une rétrospective. Les Dames en bleu, qu’il a produit et réalisé, est son troisième long métrage. Ce documentaire a été sélectionné comme « Film d’ouverture au Festival du nouveau cinéma », édition 2009.
"

Michel Louvain et Claude Demers pour Les Dames en bleu.