; ;

invités

Frédéric Beigbeder

Frédéric Beigbeder, auteur, scénariste, réalisateur
Naissance : 21 septembre 1965 (Neuilly-sur-Seine, Hauts-de-Seine, France)

Née à Neuilly-sur-Seine d’une mère traductrice de romans à l’eau de rose et d’un père recruteur, Frédéric Beigbeder grandit dans un cadre bourgeois. Alors âgé de trois ans, ses parents divorcent. Il vit par la suite avec sa mère et son frère, Charles. A 13 ans, il fait sa première apparition à la télévision sur le plateau de l’émission des frères Bogdanov Temps X où il est interrogé sur la science-fiction. Les années passent et le jeune homme intègre les lycées Louis le Grand et Montaigne.

S’ensuivent des études à Science-Po puis au Celsa, où il obtient un DESS en marketing et publicité. C'est à ce moment qu'il se lie avec le comédien Edouard Baer, le musicien et écrivain Bruno de Stabenrath ou encore le galeriste et journaliste Emmanuel de Brantes. Frédéric Beigbeder publie son premier roman Mémoires d’un jeune homme dérangé en 1990, lui permettant de se faire remarquer par une prestigieuse agence de publicité, où il est embauché comme concepteur-rédacteur à l'âge de 24 ans.

Par ailleurs critique littéraire, le jeune écrivain chronique notamment pour les magazines Elle, Paris Match, Voici ou encore VSD, mais également pour la télévision dans les émissions Le Masque et la Plume et Rive droite / Rive gauche sur Paris premiere. Il officie en outre au Figaro Magazine pour la même fonction depuis 2010. Suivent de 1994 à 1999 les parutions de ses romans Vacances dans le coma, L’amour dure trois ans et Nouvelles sous ecstasy, puis sa première apparition au cinéma, aux côtés d’Arielle Dombasle et de Maria de Medeiros dans la comédie dramatique Les Infortunes de la beauté de John Lvoff.

En 2000, peu de temps après la sortie de son livre 99 Francs, il est licencié pour faute grave par une agence de publicité. Si les dénonciations sur l’envers du décor du monde de la publicité contenues dans son roman créent une polémique, elles séduisent toutefois le réalisateur Jan Kounen qui décide d’adapter 99 francs en 2006. Jean Dujardin y obtient le rôle-titre. Beigbeder participe quant à lui à la rédaction du scénario et y fait une apparition extravagante, n’hésitant pas à se caricaturer. Pour les élections présidentielles de 2002, l’homme froisse son costume de bobo de Neuilly et se fait conseiller du communiste Robert Hue. Année durant laquelle son livre 99 Francs fait l’objet d’une pièce de théâtre mise en scène par Stéphane Aucante.

Un an plus tard, l'auteur est récompensé par le prix Interallié pour son roman Windows on the world. En 2005, il effectue une apparition dans le drame Imposture de Patrick Bouchitey dans son propre rôle. L’année suivante, il fait une nouvelle apparition, cette fois-ci dans le film Comme t'y es belle ! de Lisa Azuelos, dans le rôle d’un séducteur. Petit à petit, Frédéric Beigbeder parvient à se forger l’image d’un personnage controversé et contradictoire. En 2009, il remporte le prix Renaudot grâce à son livre Un roman français, et joue le conducteur d’une Mercedes dans la comédie Beur sur la ville de Djamel Bensalah deux ans plus tard.

L’année 2011 est quant à elle une année charnière dans sa carrière, puisque c’est à ce moment qu’il fait ses premiers pas derrière une caméra. Pour sa première réalisation, il choisit d’adapter son troisième roman avec un film éponyme, L'Amour dure trois ans. Louise Bourgoin, Gaspard Proust, Joey Starr et Jonathan Lambert y tiennent les rôles principaux.

Source : http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=38364.html

Frédéric Beigbeder : d’écrivain people à réalisateur.