; ;

invités

Stéphanie Lapointe

Source : Remstar Films

C’est au Collège Édouard-Montpetit qu’elle prend part à des comédies musicales tout en poursuivant une formation en danse, en chant et en théâtre.

En 2004, Stéphanie est lauréate du concours Star Académie. Elle fait ensuite des débuts remarqués à la télévision, dans la série Le Négociateur, et interprète le rôle de la jeune mère d'Aurore dans le film du même nom, sorti sur les écrans en 2005.

La même année, paraît sous étiquette Musicor Sur le fil, un premier album réalisé par Francis Collard et auquel collaborent entre autres Catherine Durand, Sylvie Paquette et Dave Richard.

Sur le fil récoltera une nomination aux prix Junos, dans la catégorie «Meilleur album francophone», tandis que le vidéoclip de la chanson La mer, réalisé par Dominique Laurence, sera couronné «Best French Video» lors de la soirée des MuchMusic Video Awards à Toronto, en 2006. Suivront deux nominations lors du 28e gala de l'ADISQ, dans les catégories «Révélation de l'année» et «Meilleur vidéoclip». La première montréalaise, du spectacle Sur le fil présenté au Gesù en février 2007, suscite des critiques élogieuses, quand à l’album Sur le fil, il paraît en France en avril 2008, sous étiquette Exclaim.

En 2005, elle est porte-parole de l’expédition «Au sommet pour Care», qui la mène à gravir au profit de l’ONG, le Kilimandjaro, le plus haut sommet d’Afrique.

À l’automne 2007, elle devient ambassadrice d’Unicef Québec. Elle se rend au Darfour au printemps 2008, dans le cadre d’un projet soutenu par Radio-Canada International.

Mars 2009. Stéphanie Lapointe met la touche finale à Donne-moi quelque chose qui ne finit pas, un deuxième album dans lequel elle s’est infiniment investie, signant plusieurs textes et musiques. Réalisé par Joseph Marchand et Mélik-Alexandre Farhat et comptant des collaborations avec Pierre Lapointe et Albin de la Simone.

Vaincre sa peur de l’eau