; ;

invités

Marie-Josée Croze

La plus française des actrices québécoises, Marie-Josée Croze, s'entretient avec Sébastien Diaz à propos de son nouveau film Je l'aimais, qui sera sur tous les écrans le 9 octobre prochain. Installée bien confortablement dans une chambre d'hôtel, alors qu'elle se prête à une séance photo pour la une du Voir, elle parle de l'importance de faire de bons choix quand on est actrice, et nous avoue être groupie de Daniel Auteuil, avec qui elle partage la vedette de ce nouveau film réalisé par Zabou Breitman (L'Homme de sa vie et Se souvenir des belles choses). *** Biographie Marie-Josée Croze: Née en 1970 à Montréal, Marie-Josée Croze grandit au sein d’une famille d’adoption et suit des études en Arts Plastiques au Cégep du Vieux Montréal. Elle débute le théâtre alors qu’elle est encore adolescente et décroche très rapidement des rôles dans des séries télévisées canadiennes comme Chambres en ville.
En 1992, Gilles Carde lui offre son premier rôle au cinéma dans son film la Postière, mais c’est la comédie la Florida (1993) qui lui permet de se faire remarquer. Avec le film, HLA Identique (1999), elle fait son premier séjour en France. C’est l’œuvre de Denis Villeneuve , Maelström (ib.) qui lui apporte la reconnaissance avec le Génie de la Meilleure Actrice (équivalent des Césars).
En 2001, elle rejoint le casting international d’ Ararat d’ Atom Egoyan , puis les Invasions barbares de Denys Arcand lui permettent de décrocher le Prix d’Interprétation féminine à Cannes en 2003. Le public français est sous le charme et les professionnels de l’hexagone lui font de multiples propositions. Elle tourne ainsi avec Laurent Tirard ( Mensonges et trahisons et plus si affinités…, ib.), Laurence Ferreira Barbosa ( Ordo , 2004) ou encore Jean-Pierre Denis ( la Petite Chartreuse , 2005).
Steven Spielberg la choisit pour jouer les espionnes dans son drame historique, Munich (2006). Marie-Josée Croze donne ensuite la réplique à François Cluzet dans Ne le dis à personne (ib.), puis incarne la mère de Jacquou Le Croquant (2007) pour Laurent Boutonnat .

Marie-Josée Croze prête sa silhouette à de nombreux rôles de femmes fortes et fragiles à la fois: elle est une infirmière au chevet de Mathieu Amalric dans le très beau Scaphandre et le papillon , elle est une activiste désespérée dans Le nouveau protocole et une épouse délaissée dans Deux jours à tuer . En 2009, elle est aussi plaquée par son mari dans Je l'aimais , qui est l'adaptation du livre d' Anna Gavalda . (source allocine) *** Filmographie: 1992 : La Postière de Gilles Carle
1993 : La Florida de George Mihalka
1996 : Le Rat des villes et le Rat des champs de James di Salvio (court métrage)
1996 : Femme de rêve de Nadia Simaani (court métrage)
1998 : HLA identique de Thomas Briat (moyen métrage)
1998 : Captive de Matt Dorff
2000 : Terre champ de bataille (Battlefield Earth)de Roger Christian
2000 : Maelström de Denis Villeneuve
2002 : Des chiens dans la neige de Michel Welterlin
2002 : Ararat d'Atom Egoyan
2002 : Ascension de Karim Hussain
2003 : Les Invasions barbares de Denys Arcand
2003 : Nothing de Vincenzo Natali
2004 : Taking Lives de DJ. Caruzo
2004 : Ordo de Laurence Ferreira Barbosa
2004 : Mensonges et trahisons et plus si affinités de Laurent Tirard
2004 : Les Oiseaux du ciel d'Eliane Latour
2005 : La Petite Chartreuse de Jean-Pierre Denis
2005 : Munich de Steven Spielberg
2005 : La Mémoire des autres de Pilar Anguita-McKay
2006 : Ne le dis à personne de Guillaume Canet
2006 : Le Scaphandre et le Papillon de Julian Schnabel
2007 : Jacquou le Croquant de Laurent Boutonnat
2007 : Le Nouveau protocole de Thomas Vincent
2008 : Deux jours à tuer de Jean Becker
2009 : Je l'aimais de Zabou Breitman
2009 : Après l'océan de Eliane de Latour

Conversation sur l'oreiller avec Marie-Josée Croze